On ne sait rien sur les origines de ce cépage, cultivé au Bordelais où il n'était considéré avant le XIXe siècle que comme un cépage secondaire. Ce cépage vigoureux se plaît principalement dans les terres fraîches, conservant suffisamment l'humidité pendant l'été.
Les grappes cylindriques sont moyennes, les baies sphériques petites à moyennes, sont de couleur bleu noir, la peau d'épaisseur moyenne, la pulpe juteuse de saveur agréable.

Ces vins plus souples que ceux du Cabernet, évoluent plus rapidement. Ils développent des bouquets souvent marqués par des notes animales mais aussi de sous-bois et de truffe. Comme les merles le recherchent avec empressement ou bien encore à cause de sa couleur, on lui a donné le nom de cet oiseau : Merlot, en patois petit merle.